logo eGrammaire


Enseigner les temps du passé

Enseigner les temps du passé n'est pas chose aisée, surtout si l'on emploie les méthodes habituelles. En effet, les explications bien connues (habitude, état, action longue ou brève etc.) ne correspondent pas à la réalité et ne résistent pas à l'analyse. Nous vous conseillons de télécharger le fascicule pdf "Les temps du passé" et de bien le lire (voyez la page de liens)

A condition d'aborder le problème de notre façon, vous avez de bonnes chances de faire comprendre la façon dont ces temps fonctionnent. Il est indispensable :

  1. De bien faire comprendre le principe des deux actions A (qui commence la 1ère) et B (qui commence la 2ème).
  2. Qu'il y a deux cas différents : A est fini quand B commence / A n'est pas fini quand B commence.
  3. Lorsque le principe est bien compris, on montre que l'imparfait (A qui a commencé et n'est pas finie) peut se trouver placé avant ou après B, sans que cela ne change rien au principe.
  4. Montrer ensuite qu'il existe aussi des trains d'actions : les actions d'un train sont solidaires et subissent le même traitement. La règle reste la même.
  5. me : un train A fini quand B commence est au passé simple, alors qu'un train A encore en route quand B commence est à l'imparfait.

Une fois la règle bien comprise, on passera en revue les différents cas qui ne sont pas des exceptions, mais des illustrations du problème. En particulier, il faudra voir :

  1. Le principe autrefois / aujourd'hui, qui, une fois compris, est sans problème : autrefois = imparfait .
  2. Les conjonctions, et surtout quand, lorsque, sur lesquels il faudra insister : quand A, B (même temps) / A quand B : A = imparfait.
  3. Les verbes importants : verbes bascules, sens des verbes
  4. Avec des étudiants et des élèves particulièrement avancés, on verra aussi la valeur stylistique de l'imparfait (politesse, excuse, témoignage etc.)

Pages à feuilleter...

page unique

Nouvelles...

Le module eGrammaire / Grammaire participative est en pleine révision.